Le métier de taxi dans l’Oise

Département non francilien le plus proche de Paris, l’Oise bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle faisant de lui le point de départ reliant plusieurs départements limitrophes, dont l’Aisne, la Somme, le Val-d’Oise, la Seine-et-Marne, la Seine-Maritime et l’Eure.

En plus du réseau interurbain desservant l’ensemble du territoire, les taxis gagnent de plus en plus de terrain en proposant un service plus complet et attractif afin de satisfaire les attentes des clients. Aujourd’hui, le métier de chauffeur de taxi dans l’Oise évolue largement, mais encore faut-il tenir compte de certaines informations avant de se lancer dans l’aventure.

Taxi dans l'oise

Focus sur l’état du marché des taxis dans l’Oise

En France, le nombre de chauffeurs de taxi a atteint la barre des 60 000, composés d’environ 80% d’artisans, 11% de locataires, 6% de sociétaires de coopérative et 3% de salariés. Dans l’Oise, il est encore difficile de donner des chiffres exacts, mais ce qui est sûr c’est qu’environ 90% des chauffeurs exerçant dans l’intégralité du département sont des indépendants.

Avant de choisir ce métier, voici les caractéristiques de chaque statut de chauffeur de taxi à connaître :

  • Artisan : il dispose d’une autorisation de stationnement, la fameuse « licence de taxi », qu’il a soit achetée à un chauffeur, soit reçue gratuitement de la mairie. Sachant que le prix d’une licence varie selon plusieurs critères comme le lieu d’achat, soit entre 35 000 et 350 000 euros.
  • Locataire : comme son nom l’indique, il exploite un véhicule appartenant à une entreprise de taxi possédant une autorisation de stationnement. En tant que travailleur indépendant, le chauffeur locataire paie lui-même les charges liées à son activité. Quant au prix de location, il dépend aussi du lieu d’intervention du chauffeur, soit environ 150€/jr dans la capitale.
  • Coopérateur : c’est également un chauffeur indépendant, mais qui dispose de parts sociales dans une coopérative telle que Gescop-Alpha Taxis.
  • Salarié : il travaille pour une entreprise privée telle que Taxis Bleus ou G7 et perçoit un salaire fixe par jour avec un pourcentage de la recette, soit environ 30% en général.

Comment accéder au métier de chauffeur de taxi dans le 60 ?

Le métier de chauffeur de taxi est réglementé par la loi, c’est-à-dire qu’il existe un certain nombre de conditions pour pouvoir accéder à la profession d’exploitant et à l’activité de conducteur de taxi. Ainsi, le candidat au poste doit être titulaire :

  • D’un certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi ou CCPCT : il est délivré uniquement par les préfectures après avoir passé un examen obligatoire.
  • D’un permis de conduire : la catégorie B est obligatoire pour exercer le métier de chauffeur de taxi en France.
  • D’une autorisation d’exercer : elle est octroyée par les mairies selon les besoins locaux.

Suite à la réforme du gouvernement, l’organisation des épreuves du CCPCT est désormais prise en charge par les chambres de métier et de l’artisanat (CMA). Si vous avez besoin d’informations complémentaires, n’hésitez pas à consulter le site de la CMA 60.

Quel type de service proposent les taxis dans l’Oise ?

Contrairement à ce que l’on peut croire, les taxis dans le 60 travaillent aussi bien pour des particuliers qu’avec des professionnels : entreprises privées, agences de voyages, aéroports, gares, hôtels, assurances et mutuelles. Ils mettent à disposition de la clientèle un service de taxi de proximité, facilitant ainsi les déplacements vers les aéroports d’Orly et de Roissy et les gares parisiennes et régionales. Voici une liste non exhaustive des différents services proposés par les taxis de l’Oise :

  • Transport de personnes : 4 personnes en général
  • Transport médical Conventionné Sécurité Social : RDV, consultation, CMPP, radiothérapie, CAMPS
  • Transfert en courses immédiates ou sur réservation : vers les aéroports, les gares parisiennes et des Hauts de France, vers les hôtels
  • Transport de courrier et de colis
Métier de taxi dans l'oise 60

Quels sont les tarifs des taxis dans l’Oise ?

Comme tous les taxis dans l’Hexagone, les tarifs appliqués dans le département de l’Oise sont régulés par arrêté préfectoral avec une prise en charge ne dépassant pas les 2€. Dans le 60, on distingue 4 grilles tarifaires kilométriques différentes :

  • Le tarif A : il correspond aux courses « aller-retour » effectuées du lundi au samedi, à partir de 07h du matin à 19h du soir. Le prix kilométrique s’élève aujourd’hui à 0,95€.
  • Le tarif B : facturé à 1,21€ par km, il correspond aux courses « aller-retour » prises en charge pendant la semaine, entre 19h et 7h du matin, y compris le samedi, le dimanche et les jours fériés.
  • Le tarif C : il concerne les courses « aller simple » avec « retour à vide » réalisées en semaine, y compris le samedi, de 7h du matin à 19h du soir. Le prix est fixé à 1,89€ par km.
  • Le tarif D : fixé à 2,41€, il correspond aux courses « aller simple » avec « retour à vide » effectuées du lundi au samedi, de 19h à 7h du matin, y compris le dimanche et les jours fériés.

Il est important de connaître ces différents tarifs avant d’exercer le métier de chauffeur de taxi dans l’Oise. Cela permet d’avoir un aperçu global des revenus mensuels que l’on peut bénéficier, notamment lorsqu’on choisit le statut de travailleur indépendant.  

Les frais supplémentaires autorisés

Outre les tarifs réglementés, d’autres tarifs exceptionnels sont à prévoir :

  • Tarif horaire en cas de marche lente ou d’arrêts : 24€ le jour entre 7h et 19h et 26,65€ la nuit
  • 5ème personne : un supplément de 2,50€
  • Animaux : un supplément de 1,02€
  • Transport de bagages ou valises : un frais de 2€ pour l’utilisation d’un équipement extérieur à partir de 4 valises par passager

Les suppléments non autorisés

En dehors de ces situations, aucun autre supplément ne devra être demandé au client, sachant que les véhicules pliables qui accompagnent les PMR (personnes à mobilité réduite) ne devront pas faire l’objet d’un frais supplémentaire.

Bon à savoir : il est important de souligner que les chauffeurs de taxi dans l’Oise doivent se conformer aux règlementations en vigueur. Ainsi, ils ne devront pas, par exemple, réclamer une somme supérieure à celle figurant au compteur.

En tenant compte de ces divers éléments, il est plus facile de cerner les avantages et les inconvénients du métier de chauffeur dans l’Oise.